immodéré


immodéré

immodéré, ée [ imɔdere ] adj.
XVe; lat. immoderatus
Qui n'est pas modéré; qui dépasse la mesure, la normale. abusif, démesuré, excessif, outré. Dépenses immodérées. « un usage immodéré de l'alcool et du gibier » (P. Benoit). Désirs immodérés. déréglé, effréné. ⊗ CONTR. Modéré.

immodéré, immodérée adjectif (latin immoderatus) Qui manque de modération, de mesure dans son comportement, ses sentiments : Il s'est montré immodéré dans ses exigences. Qui excède la mesure normale, raisonnable : Un usage immodéré du tabac.immodéré, immodérée (synonymes) adjectif (latin immoderatus) Qui manque de modération, de mesure dans son comportement, ses...
Synonymes :
Contraires :
- équilibré
- modéré
- nuancé
Qui excède la mesure normale, raisonnable
Synonymes :
- démesuré
- effréné
- extrême
- insensé
Contraires :
- bon

immodéré,ée
adj. Qui n'est pas modéré, qui dépasse la mesure; excessif. Dépenses immodérées.

⇒IMMODÉRÉ, -ÉE, adj.
A. — [En parlant d'une pers.] Qui manque de modération, de retenue. Lamartine abondant, exubérant, immodéré, pourtant aimable et délicieux toujours (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 238).
B. — [En parlant d'une chose] Qui dépasse la mesure; excessif. Usage, désir, goût immodéré; joie immodérée :
... et comme il n'y a d'erreur et de bizarreries que dans les innovations humaines, tous les objets de sa démence sont pris dans l'ordre des choses qui excite les passions immodérées des hommes, et l'industrieuse fermentation de leurs esprits toujours agités en sens contraires.
SENANCOUR, Obermann, t. 1, 1840, p. 25.
Prononc. et Orth. : [im(m)]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 2e moitié XVe s. [ms. XVIe s.] (J. ROBERTET, Complainte sur la mort de Chastellain [ms. B.N. fr. 1716] ds CHASTELLAIN, Œuvres, éd. Kervyn de Lettenhove, t. 8, p. 348 : douleur immoderee). Empr. au lat. immoderatus « excessif, sans mesure (des choses et des pers.) ». Fréq. abs. littér. : 131.

immodéré, ée [i(m)mɔdeʀe] adj.
ÉTYM. XVe; lat. immoderatus, de im- (→ 1. In-), et moderatus. → Modéré.
Littér. ou style soutenu. Qui n'est pas modéré; qui dépasse la mesure, la normale. Abusif, démesuré, excessif, outré. || Dépenses immodérées. || Ingestion immodérée d'alcool. || Faire un usage immodéré du tabac. || Étude immodérée (→ Gauchir, cit. 5). || Exaspération (cit. 3) immodérée. || Voluptés immodérées (→ Fortifiant, cit. 1). || Désirs immodérés (→ Cupidité, cit. 1; étourdissement, cit. 8). Déréglé, effréné. || Envie, passion, goût, appétit, zèle immodérés.
1 (…) un ris (rire) immodéré (…)
La Bruyère, les Caractères, I, 50.
2 Le goût immodéré de la forme pousse à des désordres monstrueux et inconnus.
Baudelaire, l'Art romantique, XI.
3 (…) les explosions d'une joie immodérée couvraient par intervalles le cri des poulets égorgés qui se débattaient sous le couteau des servantes.
E. Fromentin, Une année dans le Sahel, p. 273.
4 Il la regardait sans cesse, et je sentais frémir en lui un désir immodéré de cette femme.
Maupassant, les Sœurs Rondoli, p. 188.
5 (…) les troubles dont il s'agissait étaient de nature goutteuse. Il en faisait remonter l'origine à un usage immodéré de l'alcool et du gibier (…)
Pierre Benoît, Mlle de La Ferté, p. 12.
(Personnes). Qui manque de modération.
6 (…) les gens immodérés changent tous les jours d'affections, de goûts, de sentiments et n'ont pour toute constance que l'habitude du changement; mais l'homme réglé revient toujours à ses anciennes pratiques, et ne perd pas même dans sa vieillesse le goût des plaisirs qu'il aimait enfant.
Rousseau, Émile, V.
CONTR. Modéré.
DÉR. Immodérément.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • immodéré — immodéré, ée (i mmo dé ré, ée) adj. Qui est hors de la modération. •   Immodéré dans ses chagrins et dans ses joies, VAUVEN. la Folle Ambition.. •   Les excès sont plus à craindre que la continence, le nombre des hommes immodérés est assez grand… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • immoderé — Immoderé, [immoder]ée. Excessif, violent. Chaleur immoderée. ardeur immoderée. passion immoderée. haine immoderée. depense immoderée. luxe immoderé …   Dictionnaire de l'Académie française

  • immoderé — Immoderé, Intemperatus, Intemperans, Immoderatus, Immodicus …   Thresor de la langue françoyse

  • IMMODÉRÉ — ÉE. adj. Excessif, violent. Chaleur immodérée. Ardeur immodérée. Passion immodérée. Ris immodéré. Dépense immodérée. Luxe immodéré. Désir immodéré. Zèle immodéré …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • IMMODÉRÉ, ÉE — adj. Qui manque de modération. L’homme est immodéré dans ses chagrins et dans ses joies. Passion immodérée. Rire immodéré. Zèle immodéré. Flux de paroles immodérées. Il signifie aussi Qui dépasse la mesure. Chaleur immodérée. Dépense immodérée.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • immodérée — ● immodéré, immodérée adjectif (latin immoderatus) Qui manque de modération, de mesure dans son comportement, ses sentiments : Il s est montré immodéré dans ses exigences. Qui excède la mesure normale, raisonnable : Un usage immodéré du tabac. ●… …   Encyclopédie Universelle

  • avidité — [ avidite ] n. f. • 1382; lat. aviditas, de avidus → avide 1 ♦ Désir ardent, immodéré de qqch.; vivacité avec laquelle on le satisfait. Manger avec avidité. ⇒ appétit, faim, gloutonnerie, voracité. Désirer qqch. avec avidité. ⇒ concupiscence,… …   Encyclopédie Universelle

  • avide — [ avid ] adj. • 1470; lat. avidus, de avere « désirer vivement » → avare 1 ♦ Qui a un désir ardent, immodéré de nourriture. ⇒ glouton, goulu, vorace. Un nourrisson avide. « Les estomacs dévots furent toujours avides » (Boileau). ♢ Fig. et poét.… …   Encyclopédie Universelle

  • convoitise — [ kɔ̃vwatiz ] n. f. • coveitise v. 1150; de convoiter ♦ Désir immodéré de posséder. ⇒ appétence, ardeur, avidité, envie. Convoitise des richesses. ⇒ cupidité. Convoitise de la chair. ⇒ concupiscence. Regarder avec convoitise (cf. Dévorer des… …   Encyclopédie Universelle

  • cupidité — [ kypidite ] n. f. • 1398; lat. cupiditas → cupide ♦ Désir indécent et mesquin de gagner de l argent, de faire argent de tout. ⇒ âpreté, avidité, convoitise, rapacité. Cupidité dans les affaires. Par ext. « La surprise des nourritures nouvelles… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.